Le coût de l’université – Blogging loin de la dette Blogging loin de la dette

par Espoir

Mon autre GRAND changement financier cet automne est que Princess va à l’université. Et notre objectif est de lui permettre d’aller à l’université sans aucune dette. (Mon notre je veux dire le sien et le mien.) Nous en avons parlé depuis toujours !

Par conséquent, je suis très heureux de vous informer que nous avons officiellement couvert le premier semestre. Le solde dû après ses subventions Pell et sa bourse HOPE pour ses frais de scolarité, ses frais, son logement et son plan de repas est de 3 813 $.

Son père a accepté d’aider à payer ces frais, mais sinon, j’ai prévu un budget pour pouvoir les couvrir dans son intégralité. (Il a également dit qu’il lui achetait une voiture depuis des années et nous n’avons jamais vu cela se concrétiser, donc je suis habitué à cela.)

Selon le site Web des écoles, l’année coûtera environ 27 000 $. Cela comprend l’argent personnel, la voiture, les frais de scolarité et les frais, je veux dire, tout. Il y a donc certainement une certaine flexibilité basée sur le mode de vie et les choix de vie.

Dépenser de l’argent

Elle vivra dans un dortoir, pas le moins cher, mais raisonnable pour ce que c’est. Sa nourriture sera couverte par un plan de repas. Mais il y aura des frais de subsistance ET comme elle n’aura pas de voiture, il peut y avoir des frais de transport.

Ma mère et ma princesse lors de notre voyage au début du mois.

Après avoir discuté avec elle et y avoir réfléchi, nous avons décidé qu’elle percevrait une allocation de 300 $ par mois. C’est 75 $ par semaine pour l’argent amusant, les objets personnels, le transport, etc.

Pour la plupart, c’est son argent qu’elle a économisé… donc il ne sort pas de ma poche, je l’aide simplement à le gérer pendant qu’elle s’adapte à la liberté. (Ses économies auraient couvert tout le premier et le dernier semestre, mais son accident de voiture lui a coûté près de 600 $, je vais donc m’assurer qu’elle dispose de cet argent sur lequel compter tout au long de l’année.)

Elle sera responsable de tout ce qui est en dehors de cette allocation. Elle va également postuler pour le programme d’alternance travail-études. Et elle pourra travailler quand elle sera à la maison pour les week-ends et les jours fériés à son emploi d’été tant qu’elle leur donnera suffisamment de préavis pour la mettre sur l’horaire. (C’est bien quand vous travaillez où votre frère aîné est le manager.)

Un semestre vers le bas

Je lui ai dit que je m’y engageais pour cette année scolaire seulement. Ce sera le genre de chose que je devrai revoir chaque année pour voir combien je peux contribuer, d’autant plus que Gymnaste sera très probablement lié à l’université dans 2 ans.

Nous estimons que les frais de scolarité/frais/logement du prochain semestre pourront être les mêmes, alors j’ajoute ces économies à mon budget pour cet automne.

Je veux qu’elle s’installe et s’habitue à la vie universitaire sans stress financier immédiat. Nous avons discuté de l’importance pour elle de travailler à temps plein l’été prochain et d’économiser, épargner, épargner.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *