Un tsunami de dettes

Vous connaissez probablement différentes techniques pour payer ses dettes, notamment la méthode «Snowball» (dont j’avais brièvement fait mention ici, et ici), qui consiste à payer
ses dettes dans un ordre spécifique en fonction du taux d’intérêt ou en fonction du solde à payer. Traditionnellement, on parlera davantage de payer les dettes dont le coût en intérêt est le plus élevé en premier, mais il y a également l’option de payer les plus petites dettes en premier pour s’encourager et créer une inertie.  Si vous avez besoin d’un calculateur pour voir comment vous pouvez régler vos dettes avec un snowball, vous en trouverez un en ligne, et un autre en fichier Excel téléchargeable. Si vous maîtrisez l’anglais, je vous les recommande car ils sont très facile d’utilisation.

Ce qui est intéressant avec le fichier Excel, c’est qu’il distingue 2 méthodes en nommant Snowball celle consistant à payer les dettes par ordre des soldes dûs (du plus petit au plus grand), et Avalanche celle consistant à payer les dettes par odre des taux d’intérêts imposés (du plus haut au plus bas). De plus, il vous donne l’opportunité de choisir l’ordre de paiement de vos dettes avec une option «custom».

Ce qui me ramène à parler de la méthode Tsunami élaborée par Baker.  Baker résume cette méthode en une phrase, soit «payez vos dettes en fonction de leur impact émotionnel sur votre vie».  Cette méthode arrive à point dans votre vie lorsque vous vous dites «C’est assez, je ne veux plus vivre ainsi.» Ce moment est celui qui doit déclencher votre Tsunami.  Plus vous en ferez un statement personnel, une affirmation haute et forte sur laquelle vous vous commettrez auprès d’au moins 1 personne, plus votre Tsunami aura le potentiel de grossir et d’être destructeur pour… vos dettes :-) .

Les deux méthodes présentées ci-haut ont chacune leurs avantages et inconvénients.  Si l’Avalanche peut sembler un choix logique puisqu’elle permet de réduire les coûts en intérêts, si c’est votre dette la plus élevée et que vous mettrez plus de 12 mois à la régler, il y a de grand risques de se décourager en chemin.  En contrepartie, le Snowball serait émotivement plus encourageant car on y va «petites bouchées à la fois» afin de créer de la motivation et arriver à son peak au moment d’attaquer la plus grosse dette, mais on a le risque de payer davantage d’intérêts.

C’est là où le concept du Tsunami devient intéressant, en raison de sa flexibilité.  Si vous devez 800€ à 18% sur votre carte de crédit, mais 1000€ à la banque Papa&Maman et que cette 2e dette vous pourrit la vie en imposant un stress sur votre relation… même si la banque Papa&Maman ne vous facture pas d’intérêt, vous auriez peut-être avantage pour votre santé mentale et celle de vos relations familiales à régler cette dette en premier.

Pour utiliser la méthode Tsunami de façon optimale, vous devez donc faire (comme pour le Snowball ou l’Avalanche) une liste de toutes vos dettes en notant pour chacune le nom, le solde dû, le taux d’intérêt et le versement minimum mensuel.  Ensuite, vous devez pour chaque dette évaluer sérieusement l’impact émotionnel négatif sur votre vie: culpabilité pour avoir dépensé inutilement, mauvaises relations avec des parents/amis, «écoeurite» de voir le solde baisser trop lentement (ou même remonter dans le cas d’une marge de crédit), name it!

Ensuite, classez vos dettes par ordre d’impact, puis si vous le pouvez (émotivement), faites certains ajustements, comme mettre une dette à 18,5% sur une carte de crédit plus haut que votre prêt étudiant à 3%. Si vous téléchargez le fichier Excel de Vertex, vous devrez sélectionner l’option «custom» pour ce faire.

Pour créer votre vague, une fois votre première dette payée, continuez de prendre le montant qui y était destiné (disons 100€ par mois) pour accélérer le paiement de votre dette suivante… et ainsi de suite, votre vague de fond grossira jusqu’à écraser vos dettes une par une, et votre satisfaction s’amplifiera à chaque fois, créant un raz-de-marrée qui vous laissera pantois :-) Même principe (mais adapté) que la boule de neige qui dévale une pente et déclenche une avalanche… vous me suivez ;-) .

N’oubliez pas que le point de départ du Tsunami est un tremblement de terre… utilisez vos émotions pour créer le vôtre.  Vous pouvez suivre la suggestion de Baker qui m’a bien fait sourire: commencez à détester vos dettes. Si vous aviez du mal à créer votre momentum, considérez vos dettes comme un ennemi à abattre sur le chemin de votre liberté financière! Violent? Peut-être oui, mais votre santé mentale, émotive et financière n’en vaut-elle pas la peine?

Vous avez des histoires de boules de neiges, tremblement de terre, raz-de-marée à partager?  N’hésitez pas à laisser un commentaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *